User Rating: 5 / 5

 

 

L’offre de la dernière chance a été déclinée par la direction RIF !

 

Nous avons rencontré la direction RIF vendredi après-midi (08/03), à sa demande, sa requête étant d’attendre les secondes propositions de lundi après-midi (11/03/19) avant d’entamer la grève.

Au cours de la discussion, l’intersyndicale a fait un ultime effort pour temporiser le conflit et se rassoir à la table dans un climat apaisé :

 

1. Prime MACRON  800 EUROS

2. Salaires

Coeff 155 à 305

Coeff 315 à Cadres

Augmentation générale 2%

Augmentation générale 1%

Augmentation individuelle  /

Augmentation individuelle 1%

Talon minimum de 50 euros

Talon minimum de 50 euros

 

3. Acceptation de la revalorisation de la prime transport de 10%

4. Attribution de 10 000 euros au CE pour organiser un évènement  pour l’ensemble des familles des salariés

 

Nous avons indiqué que cette offre tenait jusqu’au dimanche 10/03 à 12h00, celle-ci l’a déclinée puisque nous sommes restés sans réponse de sa part.

 

Sachant que notre belle offre :

-  de 300 euros de plus pour la prime Macron que la proposition direction ;

- d’un talon égal à celui de l’année dernière, obtenu avec 24 heures de grève ; 

n’a pas été retenue, il faut s’attendre lundi à ce que la direction rajoute des « cacahuètes coupées en 8 », nous n’avons pas d’autre choix de partir dans un conflit qui sera beaucoup plus coûteux que l’offre de la dernière chance……

 

La direction a choisi la voie du combat (avec des salariés déjà en mal être après le PSE) et de continuer sa politique de démoralisation au lieu d’investir dans l’humain, ce  qui est la meilleure solution de retour sur investissement car ce sont les salariés qui font tourner l’entreprise…

 

DOMMAGE que RIF fasse à nouveau le mauvais choix !!!!!!

 

 

Du coup, nous sommes obligés d’appliquer le plan B :

 

Les revendications de l’Intersyndicale (si conflit)

Coeff 155 à 365

Cadres

Augmentation générale + 3%

/

/

Augmentation individuelle + 3%

Talon minimum garanti  +75 euros

Talon minimum garanti  +75 euros

 

. Prime Macron de 1000 euros

. Heures de grève payées

. Prime de transport : Revalorisation de + 20%

. Prise en charge des cotisations Mutuelle/Prévoyance par l’employeur à hauteur de 75% au lieu de 50% actuellement

. Passage au coefficient supérieur au bout de 3 années d’ancienneté au poste

(Exemple : Operateur AIO au coeff 155 pendant 3 ans puis passage au coeff 170)

. Passage du budget social du CE de 0,9% de la masse salariale à 1%

 

Démarrage du conflit : dans la nuit du 10 au 11/03/19