User Rating: 5 / 5

Informations diverses

Le 12.2.2019

 

Chers collègues,

 

Nous faisons suite à la lettre ouverte adressée à Thierry Béa, qui confirmait le désaccord total des salariés concernant la décision de ne pas faire d’effort sur les salaires cette année ainsi que sur l’absence de participation. Nous évoquions aussi l’effet contreproductif d’une prime Macron réduite à sa plus simple expression (entre 100 et 250 euros). RIF se situe en effet dans le peloton de queue au niveau national.

La semaine dernière, la direction a diffusé une information dont malheureusement beaucoup de salariés n’ont pas eu connaissance : c’est regrettable, étant donné l’importance du sujet. Nous reprenons ici brièvement son contenu, afin d’expliquer la suite des événements :

  • la direction s’est engagée à faire un effort supplémentaire sur la prime Macron ;
  • elle indique qu’il y aura des augmentations de salaires, sans toutefois indiquer à ce stade leur niveau ;
  • elle propose de discuter des deux sujets lors des NAO (négociations annuelles obligatoires) qui seraient avancées au tout début du mois de mars

Cette solution nous semble acceptable, puisque nous serions fixés sur la totalité des thèmes avant fin mars. Pour mémoire, la prime Macron permet une défiscalisation si un accord est trouvé avant le 31 mars. Cela laisse à l’intersyndicale un mois pour avancer et revenir vers vous.

 

Congés

Entretemps un planning des congés a été proposé en CE pour tous les bâtiments. Suite à nos différents sondages, il semble que ces propositions conviennent à la grande majorité des salariés.

Le point délicat de la fermeture du TBG en octobre a été réglé, puisque les salariés qui souhaitent venir travailler le pourront, même si le coater ne tourne pas. Les équipes (en 6x2) pourront être modifiées, afin de répondre tant que faire se peu aux souhaits des uns et des autres. Ce n’est pas la panacée, mais c’est la moins mauvaise des solutions, afin d’assurer au plus grand nombre une période de congé estival.

 

Conditions de travail

Le CHSCT, soutenu par l’intersyndicale, et en coopération avec le HSE est en train de construire un questionnaire afin de sonder tous les salariés sur leurs conditions de travail. Le but est de détecter les services où les conditions doivent être améliorées d’urgence, ainsi que de recenser les besoins des différents services afin de travailler dans des conditions acceptables et non génératrices de stress ou de surcharge liée aux réorganisations. Ce questionnaire sera distribué le plus vite possible, l’objectif étant le mois de mars. Nous reviendrons vers vous afin de vous tenir informés de l’avancement de cette enquête.

Il nous semble important que chacun puisse s’exprimer, le dialogue salariés/direction ayant été mis à mal ces derniers mois. Ce questionnaire sera bien sûr anonyme, toutefois afin de viser les endroits problématiques, il vous sera demandé d’indiquer le service où vous travaillez aujourd’hui.

 

Calendrier des négociations

  • Le 14 février se tiendra une réunion pour faire un point sur le télétravail, thème important pour les salariés éligibles, afin de concilier vie professionnelle / vie privée.
  • Les négociations sur la GPEC (mobilité interne) ont repris : cette GPEC est une négociation essentielle, puisqu’elle va permettre la transition entre le PSE et les futurs mouvements de personnels en interne. Nous serons particulièrement vigilants sur son articulation juridique.
  • Comme mentionné, les NAO débuteront en mars, et devront être bouclées avant le 31.
  • Enfin, en avril nous reprendrons la négociation sur la QVT (qualité de vie au travail) : cette négociation est un véritable défi, car elle sera un test sur la volonté de RIF de prendre soin de ses salariés. Nous pèserons de tout notre poids afin que les choses changent et que les vieilles habitudes ne fassent plus partie de la façon de manager l’entreprise.

 

Les élus de l’intersyndicale restent à votre disposition à tout moment en cas de questions et remarques.

Tél. 4890