User Rating: 5 / 5

Note PSE N°14       26.11.2018

 

Chers collègues,

La direction RIF a publié la liste des postes disponibles au reclassement, soit 89 postes ouverts et 31 possibilités de prendre la place d’un DV2.

Les entretiens d'information sur la situation individuelle des collaborateurs des catégories impactées vont démarrer milieu de semaine. Chaque collaborateur sera contacté pour un entretien et pourra se faire assister d'un représentant du personnel s'il le souhaite.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’accord afin que les salariés désignés par les points ou les salariés dont la catégorie professionnelle est totalement supprimée (ex : Toner, Oi Kit/Doc-Center, etc) puissent bénéficier d’une offre de reclassement interne.

S’il y a plus de candidats que de postes disponibles, la grille des critères entrera en action et les postes seront attribués à ceux qui ont le plus de points, ce qui n’empêchera pas le reclassement sur un autre poste que celui ou ceux choisis par les salariés dans leur fiche de voeux.

Les salariés concernés par une suppression de poste auront 1 mois pour répondre. Passé ce délai, l’absence de réponse vaudra refus de reclassement. Pour les modifications de contrats, c’est l’inverse, l’absence de réponse après 1 mois vaudra acceptation.

Le Médecin du travail devra aussi se prononcer sur l’aptitude au poste choisi ou attribué.       

En cas de proposition de reclassement sur un poste de même catégorie professionnelle (ex : PCU), le salarié n’a pas la possibilité de refuser le poste car identique à celui qu’il occupait et par conséquent serait licencié pour faute sans mesures d’accompagnement en cas de refus.

C’est pourquoi la liste globale des salariés, licenciés pour inaptitude, licenciés pour refus de reclassement, en DV1 et DV2, en modification de contrat ne pourra être arrêtée avant fin décembre du fait du mois de réflexion imposé par la législation.   

D’autre part, certains salariés qui ont effectué une démarche de départ volontaire devront attendre qu’un salarié soit positionné sur le poste qu’ils libèrent avant de voir leur DV accepté car dans certaines catégories, il faut d’abord pourvoir les postes interim/CDD plus un certain nombre de reclassement sur des postes CDI avant de pouvoir répondre favorablement à la demande (ex : si 3 demandes de DV et 10 postes interim dispos dans une même catégorie, il faut que 13 salariés avec aptitude positive soient reclassés sur les postes avant de laisser partir les 3 DV.

Certains salariés seront déçus de ne pas pouvoir partir aujourd’hui (ex : opérateur AIO) car trop d’intérimaires sur leur catégorie mais il ne faut pas oublier que l’accord a été conclu pour 5 ans et qu’en cas de nouvelles suppressions de postes dans le futur, ils pourront peut-être partir plus tard avec les mêmes mesures.

Pour rappel, la mission qui est confiée aux organisations syndicales lors d’un PSE (plan de SAUVEGARDE de l’emploi) est de faire réduire le nombre de licenciements, de mettre éventuellement en place des départs volontaires afin de limiter les licenciements contraints et de négocier des mesures d’accompagnement acceptables : le contrat a été rempli !

 

 

 

Infos diverses

Majorations TBG période Noël/Nouvel An

Suite aux diverses remontées des salariés concernés, l’intersyndicale demande à la direction les aménagements complémentaires suivants :

Equipe d’après-midi du 24 décembre : Majoration 50% de 12h55 à 17h00, puis majoration 100% de 17h00 à 21h08 (au lieu de 50% sur l’intégralité du poste)

Equipe du matin du 25 décembre : Majoration de 100% (au lieu de 50% sur l’intégralité du poste)

Equipes du 26 : Majoration de 50 % (au lieu de rien)

Equipe d’après-midi du 31décembre: Majoration 50% de 12h55 à 17h00, puis majoration 100% de 17h00 à 21h08 (au lieu de 50% sur l’intégralité du poste)

Equipe du matin du 1er janvier : Majoration de 100% (au lieu de 50% sur l’intégralité du poste)

Ces demandes sont légitimes puisque :

→ Le personnel qui travaille les matins du 25 décembre et 1er janvier ne pourra pas faire la fête et en même temps se lever entre 3 et 4 h du matin pour venir bosser

→ Le 26 décembre est un jour privilégié en Alsace pour se retrouver en famille

Le personnel qui travaille les après-midi du 24 et 31décembre ne pourra que commencer à faire la fête vers 22h00 alors que d’habitude les activités s’arrêtent à 17h00 pour justement « être à l’heure ».

 

 

A bon entendeur…