User Rating: 5 / 5

Infos diverses : 12/11/2018

 

Chers collègues,

La date limite pour la validation du plan social est le mardi 12 novembre 2018, si la Direccte ne s’est pas prononcée à cette date,  le PSE sera réputé accepté.

Période noël/ nouvel an pour la production TBG

Les organisations syndicales et le comité d’entreprise souhaitent l’ouverture de négociations autour de majorations exceptionnelles pour le personnel TBG qui sera contraint de travailler pendant les fêtes de fin d’année (du 24 décembre 2018 à 4h55 au 2 janvier 2019 à 4h55).

En effet, c’est la deuxième année que le planning  de production impose aux salariés de travailler sur l’ensemble de la période et donc de ne pas pouvoir bénéficier de ces moments privilégiés en famille.

Le comité d’entreprise a donc fait inscrire ce point à l’ordre du jour de la réunion mensuelle CE du 20 novembre.

A suivre…..

 

Réunion extraordinaire des instances CE/CHSCT du 14 novembre 2018

 

Le CE et le CHSCT ont demandé d’inscrire 2 points importants et de déclencher une réunion urgente des instances CE/CHSCT pour obtenir des réponses et éclaircissements concernant notamment les stocks très élevés  de certains AIO liés aux prévisions de ventes ainsi que sur les risques psychosociaux que vivent bon nombre de salariés du Toner et Parts.

 

1/ Stock élevé AIO 

Plusieurs salariés nous ont alertés d’un stockage massif d’AIO chez un prestataire extérieur alors qu’en général, l’encours est de quelques jours et non de plusieurs mois.

D’après les premiers éléments recueillis auprès de la direction ou de ses représentants, les quantités produites n’ont pas pu être réajustées à la baisse puisque les postes occupés par des intérimaires ont été proposés aux reclassement de CDI.

La situation est donc la suivante, sur certains AIO, les ventes sont très largement inférieures aux quantités produites, ce surplus est donc stocké tous les mois et représenterai à fin mars 2019 l’équivalent de plusieurs mois de production…..

Si aucune solution n’est trouvée pour écouler ces stocks importants, l’on se dirige tout droit vers un nouveau plan social (à l’heure actuelle, théoriquement et juridiquement, la direction ne pourrait ni baisser les quantités de certains AIO, ni déclencher de PSE sur ces lignes avant le 31 juillet 2019 !).

Ce qui est paradoxal, c’est la situation de l’AIO gimlet dont la production est insuffisante pour livrer le client et qui ne peut pas augmenter sa production……

Nous attendons  les explications et la stratégie envisagée par la direction le 14 novembre…….

Nous avons d’ores et déjà sommé la direction de jouer la totale transparence sur le sujet (causes, effets et stratégie envisagée) vis-à-vis des salariés et leur avenir.

 

2/ Situation du toner et parts

Extrait du courrier envoyé par le CHSCT

 « De très nombreux salariés nous ont confié être actuellement désœuvrés, et passer des journées entières à chercher diverses tâches de travail pour s’occuper ou à se voir distribuer des tâches sans valeur ajoutée. Leurs responsables leur demandent, entre autres, d’effectuer des nettoyages en profondeur sur des process qui seront démantelés dans peu de temps : le travail est perçu comme inutile.  Des superviseurs leur conseillent de prendre des heures voire des congés afin de les soustraire de cette situation anormale. Or ce n’est pas aux salariés de financer l’absence d’activité. Nous vous rappelons qu’il est de votre devoir d’employeur de fournir du travail à vos salariés.

Ajouté à la situation anxiogène du PSE, ce désœuvrement met les salariés dans une situation de RPS, dans le sens où  des tensions apparaissent. Nous redoutons des violences physiques, des comportements à risques.

Par ailleurs, le peu d’activités qui fonctionnent encore sont en marche en mode plus que dégradé : les machines ne sont pas réparées, et il est donc difficile de produire dans des conditions de sécurité et de qualité. Pour exemple, sur certaines lignes du process toner, suite à des pièces défectueuses, le personnel est dans l’obligation de redémarrer le process toutes les 20 minutes. Il est clairement expliqué au personnel de production que les pièces ne seront pas changées, car trop chères.

Les polyvalents sont amenés à remplacer les absents, les mettant sous pression.

Les congés de Noël ont été gelés pour les techniciens de maintenance, par ailleurs les demandes de congés sur l’année 2018 sont ponctuellement refusées alors que le personnel maintenance a plus que besoin de se reposer et il leur est demandé d’intervenir au Recycling pendant les fêtes de fin d’année : la plupart seront licenciés le 07 janvier 2019. Ainsi, vous comprendrez l’incompréhension du personnel.

Nous vous mettons donc en demeure de pallier à ces situations, soit en organisant le travail de façon habituelle, soit en dispensant les salariés d’activité afin de les soustraire à cette situation de stress et d’angoisse. »

Nous attendons les contre-mesures urgentes qui doivent être proposées par la direction le 14 novembre……

A suivre….