User Rating: 5 / 5

Une bataille a été remportée par les salariés mais le combat n’est pas fini !

 

 

Chers collègues,

Nous avons remporté une grosse bataille mais il en reste d’autres à mener dans le cadre du PSE !

 

En effet, beaucoup d’autres mesures, points CRUCIAUX et INCONTOURNABLES sont en cours de discussion et à finaliser, d’autres sont encore à aborder !

Faire acter que chaque salarié dont le poste est modifié ou supprimé puisse refuser le changement et être licencié pour motif économique avec les mesures d’accompagnement.

Faire acter que l’indemnité supra légale des temps partiels est calculée de la même manière que la légale (indemnité calculée proportionnellement à la durée pendant laquelle le salarié a travaillé à plein temps et à temps partiel).

Faire acter que tous les licenciements pour inaptitude, prononcés depuis le 23 mai 2017 sur activités concernées par le PSE, soit qualifiés comme économique

Rajouter à l’accord un chapitre sur la portabilité des mesures pour les emplois menacés jusqu’au 9 octobre 2023 et leur articulation. (maintien de certaines mesures pendant 5 ans).

(Une fois les 248 postes supprimés et en cas d’éventuelles futures suppressions de postes, les départs volontaires pour sauver un salarié menacé qui voudrait rester, le seraient par le biais d’un salarié à 1,2 ou 3 ans de la retraite ou un salarié ayant trouvé un CDI…..)

Compléter ou finaliser les chapitres mobilité géographique, reclassement interne, création d’entreprise, etc…..

Démarrer le chapitre des catégories professionnelles dès que la direction aura daigné nous fournir les informations nécessaires (fiches de postes, plan de formation, etc…….)

Etc……

Il va donc rester 4 semaines pour définir certains chiffrages de mesures et se battre pour les faire fonctionner correctement dans l’accord lors de la rédaction.

Le timing va être serré, chaque salarié doit se préparer à une mobilisation éclair au cas où la direction recommence à trainer des pieds ou s’oppose à des grands principes cités ci-dessus et qui sont NON NEGOCIABLES !

Il faut espérer que la direction et l’actionnaire ont bien saisi que les salariés se mobiliseront encore et encore en cas de blocage des négos par la direction ou d’insuffisance des mesures d’accompagnement.

En cas de difficulté, l’intersyndicale fera rapidement sonner l’alarme et les salariés devront se mettre en ordre de bataille très rapidement.

La balle est à nouveau dans le camp de la direction !

A suivre…

 

 

(Prochaines réunions de négo, les 11 et 13 septembre)

 

 

Indemnités au 10.9