User Rating: 5 / 5

Chers collègues,

Comme nous l’avions déjà exprimé dans notre note d’info précédente, il nous reste à peine 5 semaines pour négocier et rédiger le plan social et ses mesures d’accompagnement.

Les sujets d’aujourd’hui étaient le congé de reclassement et sa durée ainsi que les montants dédiés à l’indemnité supra légale.

Néanmoins, nous n’avançons pas car la direction a simplement répondu à nos propositions par des belles promesses en indiquant que la négociation officielle de ces sujets ne commencera que mercredi !

 

ALLEZ, ça continue, la direction essaye de gagner 2 jours sur la montre !

 

Le congé de reclassement :

La direction a indiqué verbalement qu’elle souhaite porter le congé de reclassement de 9 à 12 mois pour un salarié non fragilisé et de 9 à 15 mois pour les personnes fragilisées ou de plus de 50 ans.

Le compte n’y est pas puisque la quasi-totalité des licenciements auront lieu en janvier, les universités et certaines formations démarrent en septembre et durent environs 10 mois, faites le calcul……

 

L’indemnité supra légale :

Le 03 septembre, la direction nous a simplement remis un tableau comportant des « petits mois » de salaire en plus que nous avons convertit en euros (tableau en jaune) et ça ne vole pas haut !

La grille cadres ne nous a même pas été communiquée !

Dans le tableau en bleu, vous trouverez le chemin qu’il reste à faire devant le portail pour rejoindre nos revendications et obtenir une indemnité supra légale digne de ce nom.

Non seulement, il va falloir avancer sur le chiffrage de l’indemnité légale et du congé de reclassement mais également sur tous les chapitres qui n’ont pas été discutés et ceux qui sont en cours de discussion (et ils sont nombreux : mesures pour le reclassement interne, la création/reprise d’entreprise, les départs en retraite et préretraite, la mobilité géographique, la formation, l’allocation dégressive, les départs volontaires, les créations d’emploi, les postes à ouvrir au volontariat, les catégories professionnelles, etc )

Nous n’avons plus d’autre choix que de sortir devant le portail et c’est la direction qui nous pousse à le faire car en 2 mois et 8 réunions seuls 2 sujets ont été bouclés (le PIC et la grille des critères).

Pour rappel, la direction a trainé la patte pour nous remettre les documents légaux et d’autres ne nous ont toujours pas été remis !!!!!

La montre tourne et la farce à assez durée, il va falloir une grosse dose de rapport de force des salariés pour rattraper le temps perdu !

Nous ne rentrerons pas tant que la négociation n’aura pas abouti et tant que les salaires perdus ne seront pris en charge par la direction !

L’actionnaire a fait le mauvais choix en pratiquant l’obstruction et l’inaction pour essayer de dépenser le moins possible, c’est donc à nous salariés de le contraindre à mettre la main à la poche !

Devant le portail, nous aurons l’occasion de développer et débattre de l’intégralité des sujets, blocages et informations sur les négos en cours.

 

TOUS DEHORS DEVANT LE PORTAIL, NOTRE AVENIR EST ENTRE NOS MAINS !